Les vernis en plein boom...

S'il y a un produit qui ne connait pas la crise, c'est bien le vernis à ongles. Fini le flacon de vernis rouge que l'on sort pour les grandes occasions, aujourd'hui le vernis est fun, coloré et déclinable à l'infini (strass, nail art, vernis craquelé...) C'est une vraie vernis mania qui a envahi le monde de la beauté, comme en témoigne cet article publié sur le site Beauty Press !


"Ces dernières années, le vernis à ongles a représenté un enjeu commercial pour les marques de plus en plus juteux. Pendant que le chiffre d'affaires diminue sur certaines lignes de produits, les ventes de vernis à ongles ont littéralement explosé. En réponse aux demandes des consommatrices, les marques rivalisent de créativité et d'audace, comme certaines avec plus de 100 coloris et 4 à 6 renouvellements de lignes annuels.

Vernis : l'embarras du choix...
Les marques de luxe se sont mises les premières à s'être imposées sur ce créneau, plaçant les vernis comme de mini objets de luxe, un prolongement de la marque dans cet accessoire beauté. Le meilleur exemple sera celui du "Rouge Noir" de Chanel qui avait provoqué une véritable révolution dans les années 90. Vers 2009, sont apparus de plus en plus de mannequins portant du vernis durant les défilés, la machine était enclenchée. Franc succès également rencontré par "Greige" en tant que non-couleur.  La créativité semble en effet ne pas trouver de limite en la matière: pastel, fluo, pailletté, métallique, craquelé... les marques savent surprendrent leurs consommatrices. Le rouge classique serait presque rangé au rang de monument historique...

Le boom du marché des vernis à ongles
Selon le site wwd.com, le chiffre d'affaires généré aux USA par les vernis à ongles représentaient en 2012 768 millions d'euros, soit une hausse de 11% par rapport à 2011. Selon un sondage, 33% des femmes posséderaient pas moins de 25 vernis chez elles. Partout dans le monde, la croissance de cette catégorie de cosmétique décorative s'enregistre à 2 chiffres, l'Amérique latine en tête avec 30% de croissance; la croissance mondiale est elle estimée à une moyenne de 25% (source Kline). La croissance de la marque OPI est la plus fulgurante de sa catégorie avec presque 20%.
 
On constate en parallèle une autre tendance: selon le Nail Magazine, les salons d'onglerie américains auraient atteint un chiffre d'affaires de 7,3 milliards de dollars en 2012, pourtant, les budgets beauté des Américaines sont de plus en plus revus à la baisse. Celles-ci préférent trouver d'autres alternatives, d'où le succès grandissant des kits manucure à faire chez soi.
Le vernis à toute épreuve: le gel
D'un point de vue technique, le vernis à ongles est l'un des produits les plus compliqués à la fabrication. Le vernis doit couvrir de manière uniforme, ne doit pas être trop épais. Pour que le vernis ne sèche pas dans le flacon, celui-ci doit être parfaitement hermétique. De la même façon que les liquides composant le vernis ne doivent pas s'y séparer, afin que le vernis garde sa couleur et surtout sa consistance. Et surtout, sa tenue sur l'ongle doit faire ses preuves: qui n'a jamais éprouvé de frustration après un long moment d'application et de pose, de voir son vernis s'écailler le jour d'après? Le vernis n'a pas ce côté pratique du rouge à lèvres, qui peut être appliqué peu importe l'endroit de manière rapide. Le vernis est en soi assez contraignant: il prend du temps à l'application, l'enlever régulièrement abîme les ongles; là encore il est conseillé d'espacer ses manucures.

Parallèle aux ongles en gel que l'on trouve fréquemment dans les salons, une véritable innovation a fait son apparition: le vernis gel. Il réunit le fini impeccable d'une manucure professionnelle à la couleur d'un vernis standart. Avant l'application on lime la surface de l'ongle, on appose le gel qui sera ensuite séché sous lampe UV. En salon, ce type de manucure prend plus de temps qu'une pose classique de vernis, mais le résultat dure bien plus longtemps: environ 14 jours pour les vernis en gel. Aux USA, elles sont 87% à avoir déjà sauté le pas en laissant leurs ongles sous UV! Selon Kline, le marché des vernis en gel a atteint une croissance de 30% en 2012.

Cette démocratisation est récente, car ces produits ont été longtemps réservés aux salons de manucure, mais les marques saisissent également ce créneau en proposant des kits gel pour des applications maison. Ce Do-it-yourself propose ainsi une alternative plus économique. 

 
Couleur: à vos mix!
Malgré tous les coloris mis au point, et ils sont extrêmement nombreux, on peut également avoir une couleur en tête que l'on a du mal à retrouver en magasin. Une société suisse a pris le problème à bras le corps avec son appareil mélangeur de couleurs. Le produit est sur le point d'être lancé pour les professionnels et pour les consommateurs. Quand on s'intèresse de près au concept, il est presque trop beau pour être vrai: on peut commander le mélange soi-même, ou on scanne avec son smartphone la couleur souhaitée et l'appareil la reproduit lui-même. Cet appareil semble être la promesse de bien des nailistas pour combler toutes leurs envies, obtenant ainsi le privilège de posséder une couleur unique.

 
Le vernis à ongles: des tendances déclinables à l'infini?
L'histoire cosmétique le montre, le siècle dernier, les femmes ne résistaient pas à l'achat d'un rouge à lèvres, même en temps de récession. Cette place a été au fur et à mesure remplacée par le vernis à ongles: une couleur vitaminée, et une tenue peut tout à coup prendre une toute autre tournure! Ainsi, la folie du vernis est loin de s'essoufler, soutenue par la créativité des marques à proposer des variantes et des couleurs qui deviendront tour à tour des musts. "

Et vous, combien de vernis possédez-vous ? J'en possède une quinzaine et j'ai dû en acheter cinq ou six depuis le début de l'année...et j'en ai autant en ligne de mire !

Source texte et visuels: beautypress


Suivre Etaureliealors sur Facebook et Twitter
Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi...
Test Vernis Sally Hansen

Gemey : Sérum Magique !





Aucun commentaire