5 bonnes raisons d'utiliser un shampoing sans sulfates


Comme vous le savez ma routine beauté est désormais 100% naturelle, et je suis encore plus vigilante depuis que je suis maman sur les produits utilisés par toute la famille. Adieu les produits qui sentent terriblement bons, qui moussent à foison, mais qui en réalité irritent et abîment la peau et les cheveux. Parmi les ingrédients que j’ai bannis (même dans les produits bio), on retrouve les sulfates sous toutes leurs formes : j’ai désormais adopté des produits sans sulfates comme ce shampoing. Je vous explique pourquoi ! 

Si vous avez déjà scruté une liste INCI (la liste avec des noms barbares écrits en minuscule au dos des flacons), vous avez pu constater que les sulfates sont partout ! On les repère facilement car le nom Sulfate est écrit en toutes lettres : Sodium Lauryl Sulfate (SLS), Sodium Laureth Sulfate (SLES), Ammonium Lauryl Sulfate (ALS)... Ce sont des tensioactifs peu onéreux, très plébiscités par les marques qui les intègrent à tour de bras dans leurs cosmétiques. 
Ils ont pour rôle de faire mousser les produits (on les retrouve aussi d’ailleurs dans…les produits détergents pour l’entretien de la maison et le liquide vaisselle !) ; et dans l’esprit du consommateur, bien souvent, mousse = efficacité. 

Or il n’en est rien, et il y a plusieurs bonnes raisons pour éviter les sulfates !

1. Les sulfates sont irritants 

C’est prouvé, les sulfates comme l’Ammonium Lauryl Sulfate sont irritants, désséchants, et peuvent provoquer des allergies. Un exemple probant : Quand vos enfants se mettent du shampoing dans les yeux, et qu’ils ont les yeux qui piquent, vous pouvez généralement blâmer les sulfates ! 

Etant très décapants, ils détruisent le film hydrolipidique de la peau, qui est moins protégée. L’épiderme devient alors plus sec, irrité. Les cheveux deviennent cassants, rêches, et plus gras. Des effets qui sont masqués par l’ajout de silicones, qui peuvent à terme étouffer le cheveu, et donc les rendre plus ternes et plus cassants. C’est le serpent qui se mord la queue ! La solution est donc simple : utiliser un shampoing sans sulfate, et sans silicone ! 


2. Les sulfates sont mauvais pour la planète. 

En plus d’être mauvais pour nos cheveux et notre peau, les sulfates (tout comme les silicones) ne sont pas biodégradables. Raison de plus pour les délaisser ! 


3. Ils empêchent les colorations de bien tenir. 

Et oui, les shampoings avec sulfates empêchent les pigments de bien se fixer. Votre coloration s’estompe plus rapidement, et votre couleur s’affadit vite. 


4. Ils sont potentiellement cancérigènes. 

Des études sont en cours, mais les sulfates sont de plus en plus montrés du doigt comme pouvant être potentiellement cancérigènes. Fait inquiétant : les sulfates ont cette capacité de pénétrer dans l’organisme, et d’atteindre sous forme de résidus des organes comme le foie, les poumons, ou encore le cerveau. Et comme ils ont un fort pouvoir détergent, ils rendent également la peau plus perméable, et permettent à d’autres molécules toxiques de s’infiltrer. La prudence s’impose ! 


5. Les shampoings sans sulfates sont aussi efficaces (voir plus ;-) que les autres. 

Ce n’est peut-être pas l’impression que vous aurez en passant au shampoing sans sulfates. Vous aurez certainement l’impression qu’il lave moins bien, que vos cheveux sont secs, abîmés et moins beaux. D’où la tentation de racheter illico presto votre ancien shampoing ! N’en faites-rien et persévérez, il faut plusieurs semaines pour que vos cheveux s’habituent à leur nouvelle routine beauté, et éliminent les effets néfastes des sulfates. Promis, vous retrouverez au bout de quelques shampoings des cheveux plus forts, plus brillants et en meilleure santé. Ce n’est qu’une question de temps ! 


Les meilleures alternatives aux sulfates ? 

Attention, certains sulfates sont tolérés par la cosmétique bio, qui considère qu’ils sont acceptables dans les produits à rincer, et que leur présence en petite quantité n’est pas alarmante. La prudence est de mise, et mieux vaut jeter un œil à la liste des ingrédients avant d’acheter les yeux fermés. 

Il existe d’ailleurs des alternatives faisant la part belle à des tensio-actifs plus doux comme le disodium cocoamphodiacetate, le caprylyl/capryl glucoside ou encore le decyl glucoside. Revers de la médaille : ces ingrédients sont un peu plus onéreux, ce qui se ressent sur le coût du produit final. Mais encore une fois c’est en faisant le choix de ne plus acheter des produits avec sulfates que les industriels vont opérer des changements et que les coûts vont baisser ;-) 


Vous faites attention à la présence de sulfates dans vos produits de soin ? Quels sont vos produits sans sulfates préférés ?

Aucun commentaire