Trois mois sans lactose


En fait, quand vous lirez ces lignes, on sera plus proche des quatre mois :-) Quatre mois sans ingérer de lait de vache et tous ses dérivés, et ça se passe plutôt bien ! Je trouve ça en fait beaucoup plus facile que de couper radicalement le sucre comme j'ai dû le faire pendant ma grossesse car je flirtais avec le diabète gestationnel.


Le pourquoi du comment

Depuis plusieurs mois, j’enchaînais coup sur coup rhumes, grippes, gastro. Le trio infernal qui revenait sans cesse, avec quasiment pas de répit entre. Quelques jours tout au plus. Et encore. Mon corps commençait à accumuler pas mal de fatigue. 

J’ai consulté mon généraliste, je me suis assez vite lassée de l’entendre me dire : Je vous donne rien. C’est viral. Prenez du paracétamol et des vitamines. Vous voulez un arrêt de travail ? J’ai insisté pour avoir une prise de sang, elle ne trouvait pas cela nécessaire. Elle m’a regardé comme si à cause de moi le trou de la Sécu n’allait jamais se reboucher. J’ai eu ma prise de sang, et il faut bien dire qu’elle avait raison : elle était nickel. Même en fer, moi la végétarienne !

Pourtant je voyais bien que tout n’était pas nickel, loin de là. Je me suis donc tournée vers un autre généraliste spécialisé en homéopathie / acupuncture et médecines douces. 
Il m’a prescrit tout un tas de choses (autres que le Guronzan ;-) pour me rebooster. Par exemple de la vitamine D, dont je devais manquer cruellement avec l’hiver de m** qu’on a eu. Et plusieurs compléments alimentaires non remboursés (et qui coûtent une blinde, il faut le dire): Omega 3, Origan, etc. Et puis après avoir rempli un questionnaire assez long sur mes symptômes, mes habitudes alimentaires, mes antécédents, il s’est rapidement orienté vers une allergie alimentaire. J’ai donc fait une prise de sang pour le test INTO 20 qui détecte les intolérances à 20 aliments du quotidien. 

J’aurais parié sur le gluten (l’intolérance à la mode du moment), mais 15 jours plus tard le verdict est tombé : intolérance élevée au lait de vache, brebis et chèvre. Et un tout petit peu à l’œuf.

En gros, mon corps ne fabrique pas de lactase pour traiter le lait que j’ingère.Mon intestin est poreux et laisse passer des toxines qui ne devraient pas s’y trouver. Cela fait donc plein de toxines qui se baladent dans mon corps, et qui causent des problèmes ORL, de défenses immunitaires, etc.



Dans les faits

En réalité, j’avais l’impression de consommer assez peu de lait. Mais quand on y pense, j’en prenais toujours le matin (soit un chocolat chaud, soit du beurre), le midi (et hop, un yaourt) et le soir (un p’tit bout de fromage siouplait!) Au final, j’en consommais certes de petites portions, mais plusieurs fois par jour.

Si je ne notais pas de symptômes particuliers après l’ingestion du lait de vache, j’étais quand même déterminée à suivre ce régime pour voir s’il y avait des résultats ou pas. J’ai donc coupé net tous les aliments qui contenaient du lait de vache – mis à part un petit morceau de fromage glissé dans un burger, une fois en quatre mois, ça passe ;-)

J’ai été assez surprise car j’ai réussi à remplacer facilement tous les aliments du quotidien. Le lait d’amande sans sucres Bjorg notamment est top : il remplace le lait du matin (d’ailleurs avec son petit goût d’amande, il est même meilleur que le lait de vache !), la margarine remplace le beurre.

On trouve désormais au rayon frais des produits de substitution qui n'existait pas il y a quelques années : des riz au lait de coco, des yaourts à l'avoine...un peu lassant à la longue, mais bien pratique quand même !

J’ai fait des supers crêpes au lait d’amande, un cake salé, des lasagnes, des crèmes chocolat à la crème de coco...Des plats vraiment bons et pas frustrants ! D’ailleurs si cela vous intéresse, je partagerai quelques recettes avec vous !




Il y a par contre pas mal d’inconvénients :
- Cela implique de cuisiner, et de trouver le temps pour le faire
- Les laits végétaux sont chers
- C’est la galère lorsqu’on ne mange pas chez soi, puisque personne ne cuisine naturellement avec ces ingrédients de substitution.
- J’ai parfois faim. J’essaie de prendre des portions plus grosses, mais zapper un yaourt ou un morceau de fromage fait un trou dans le repas. Ça ne me manque pas plus que ça au goût, mais dans le ventre, je sens bien que je n’ai pas mangé assez !


Et la suite ?

J'ai presque terminé mon régime strict sans lait. Je dois le tenir 4 mois, et je pourrais ensuite réintroduire le lait une fois par semaine (autant vous dire que je vais soigneusement choisir l’aliment en question ;-) 
Est-ce que j'ai senti une différence ? Clairement. Un peu moins de fatigue, moins de rhumes, de maux de gorge, etc. Je dirais que niveau tonus, ça va à peu près. J'ai l'impression que je vivais dans une brume et qu'elle s'est estompée. Je ne regrette pas d'avoir suivi les instructions à la lettre :-)

Qui a déjà fait un régime sans lactose ?

4 commentaires

  1. Hello,

    Super ton témoignage. Je n'ai jamais fait de régime de ce type, mais ça fait un moment que j'ai remplacé le lait par le lait d'amande et que j'ai réduit ma consommation de yaourts. Par contre côté fromage, trop dur pour moi d'y renoncer ha ha ;)

    C'est toujours intéressant par contre de faire ce test pour les intolérances, surtout quand on se sent pas très bien après les repas. Qui t'a prescrit cette prise de sang d'ailleurs ? J'imagine qu'un médecin généraliste peut le faire sans problème.

    Bon courage pour la fin du régime et la suite :)
    Bises
    Justine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Justine, c'est effectivement un médecin généraliste (avec un fort penchant pour la médecine naturelle) qui me la prescrit. Mais il faut savoir que ce n'est pas remboursé (90€), et que tu peux le faire de ton propre chef (il suffit de commander le kit auprès du labo qui le commercialise, et d'aller faire une prise de sang dans ton labo). Mais j'imagine que c'est mieux d'être encadrée :-) Bonne journée

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si nous sommes allées consulter le même spécialiste mais je suis prête à parier que oui ;) il se trouve que de mon côte j'avais déjà commencé à éliminer le lactose et le gluten depuis 4 mois quand je suis allée le voir et après avoir aussi fait cette prise de sang (qui coute un bras) il s'est avéré que j'étais intolérante aux œufs, à la banane et à la vanille et assez peu au lactose! Et bien crois-moi les œufs c'est encore plus pénible à remplacer mais je me console en me disant que je peux de nouveau consommer des produits laitiers (en petite quantité)! Quoi qu'il en soit ce n'est jamais agréable de devoir bousculer son alimentation! Pour manger à l'extérieur surtout! En tout cas depuis janvier j'ai découvert plusieurs blogs de recette vegan qui m'ont bien aidé et aussi un livre de recette de Cléa "Tout sans gluten" qui est basé sur le sans gluten mais qui n'utilise que très peu de produits laitiers c'est une bonne base pour beaucoup de recettes!

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Cathy, je pense effectivement qu'on s'est adressées à la même personne, ils sont assez peu nombreux dans le coin :-) j'ai réagi très légèrement à l'oeuf, et il m'a aussi conseillé de le stopper mais j'ai mis mon veto car les oeufs plus le lactose ça faisait quand même un peu beaucoup à mon goût. Dans les livres healthy j'utilise pas mal celui de Mango and salt qui regorge de bons petits plats. J'espère en tout cas que tu vois les premiers résultats de ton régime sans oeufs :-) gros bisous

    RépondreSupprimer