Les bandelettes nasales Nozoair, pour améliorer sa performance sportive !

Les bandelettes nasales, j'en avais vaguement entendu parler, mais je pensais jusqu'alors qu'elles étaient réservés à une élite, aux sportifs de haut niveau. Et puis je suis tombée sur les bandelettes nasales Nozoair, et je me suis dit que j'allais essayer par curiosité !

Le principe, pour celles qui ne connaîtraient pas, c'est de coller la bandelette sur son nez avant l'effort sportif, la bandelette va alors écarter légèrement les narines et permettre ainsi d'avoir une respiration plus efficace.



Il faut la positionner ni trop haut, ni trop bas sur le nez et choisir la bonne taille (chez Nozoair, on trouve des nez petits / moyens et des nezs longs). 

On appuie fermement sur les côtés pendant une vingtaine de secondes pour optimiser l'adhérence, et c'est parti ! Pour les filles qui ont souvent de la crème ou du maquillage sur le visage, le mieux est de nettoyer sa peau avant l'application pour que cela colle mieux.



Une fois en place, la bandelette ne se sent pas, ne se voit pas (de loin !) et surtout on remarque immédiatement la différence. On sent bien que les narines sont écartées (sans que cela ne représente une gêne pour autant) et que l'air passe mieux. C'est assez étrange comme sensation, et c'est flagrant même avant de commencer son activité sportive.

Nozoair nous promet de retarder de 30 secondes le moment où on atteint 80% de notre FC max - c'est assez dur à constater soi-même de façon aussi précise mais je veux bien croire que cela améliore la respiration, et du coup la performance. On peut aussi les utiliser après l'effort, pour améliorer la récupération.

Les bandelettes nasales sont vendues environ 15€ les 10 en pharmacies ou parapharmacies.


Ça vous tente, les sportives ?


Article en collaboration avec Beauty Connect

Aucun commentaire