La fabrication des costumes de l'opéra de Dijon

La semaine dernière on m'a proposé de rentrer dans l'envers du décor de l'Opéra de Dijon pour découvrir la fabrication des costumes de l'opéra Médée, qui se jouera fin mai. 
Une invitation assez unique que je me suis empressée d'accepter !

Nous avons donc rencontré l'équipe de l'Opéra et plus particulièrement Lucie, costumière, qui travaille sur le projet depuis quelques semaines !

Pour préserver la confidentialité du projet, je ne peux pas vous montrer les costumes en entier, pour cela il faudra prendre vos places pour Médée ;-)

Les costumières travaillent de concert (sans mauvais jeu de mot) avec les artistes, le responsable son, le responsable lumière, etc, pour créer un spectacle cohérent. 

Les costumes sont d'abord dessinés, comme pour un défilé de mode. Pour Médée, on a surtout misé sur l'intemporel : des matières fluides, claires (pour le mariage avec lequel commence l'opéra) et sombres (pour la tragédie qui s'ensuit). Des costumes qui finalement ne marquent pas une époque en particulier. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ces costumes dépoussièrent l'image qu'on peut avoir de l'opéra !





Les costumières ont aussi à disposition un moodboard, avec des images d'inspiration glanées ici et là pour retranscrire une ambiance, un univers particulier. 




Lucie et Claudia se sont ensuite rendues à Paris pour sélectionner les tissus et les accessoires, dénichés pour certains dans des friperies.

Les costumes sont ensuite réalisés selon les fiches de mensurations transmises par les chanteurs, puis réajustés lors des essayages. 



De nombreux paramètres sont à prendre en compte : par exemple, si le spectacle inclue de l'eau, pas de soie car cette matière n'aura pas un bon rendu une fois mouillée. Certaines chanteuses refusent de chanter avec un corset car elle ne se sentent pas à l'aise pour leur prestation, etc ! 

Cela implique beaucoup d'ajustements de dernière minute et de débrouillardise pour trouver des solutions au pied levé !



Il faut savoir que dans la plupart des cas, chaque chanteur n'a qu'un costume, il faut donc en prendre le plus grand soin. 

Après la représentation, les costumes sont conservés pendant 5 ans, au cas où l'opéra serait racheté. On a d'ailleurs vu d'immenses caisses qui contiennent des dizaines de costumes et les conversent à l'abri de la lumière et des regards !

Des patrons des costumes sont également conservés pour pouvoir les transmettre à une autre ville qui déciderait d'accueillir l'opéra. 




Partout dans l'atelier, on trouve des kilomètres de fil multicolore en bobine !



Une petite touche vintage pour finir : une ancienne (très ancienne) affiche annonçant un opéra à Dijon. Toutes les affiches d'époque sont précieusement conservées !



Et voilà ! J'espère que cet aperçu de la préparation du spectacle Médée vous aura plu, perso j'ai adoré rentrer dans les coulisses !
A très vite



2 commentaires

  1. Je n'ai pas pu y aller j'ai eu un empêchement de dernière minute ! Ca avait l'air super génial !
    En plus j'adore Médée.

    Gros bisous et bon voyage en Chine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marion ! Agrgh c'est dommage c'était vraiment chouette ! A bientôt

      Supprimer