Comment, par le plus grand des hasards, j'ai commencé le sport.

Le sport fait partie intégrante de ma vie. Je cours, je nage, je fais du vélo ou du fitness plusieurs fois par semaine, cela fait partie de mon équilibre. Pourtant, autant dire les choses clairement, à la base, c'était pas franchement gagné.
 
Toujours à la traîne, essoufflée en permanence, j'étais toujours la dernière aux cours d'EPS. Humiliée, moquée, il me restait trois tours à faire quand tout le monde avait fini. Personne ne voulait de moi dans les sports d'équipe. J'ai compris bien plus tard qu'il n'y a pas de mauvais élèves, il n'y a que des mauvais profs. Des profs qui ne montrent jamais l'exemple, qui n'essaient pas de faire dans le ludique, qui se la coulaient douce...Que dire de cette prof qui désignait chaque semaine quelqu'un pour mener l'échauffement à sa place ? Et de cette autre qui nous faisait courir dehors, sous la pluie, sous la neige, et qui comptaient les tours depuis l'intérieur du gymnase, bien au chaud avec son café ? Rien, car elles n'en valent sûrement pas la peine...

Tout a commencé par le fitness et une certaine Cindy C...
 
 
A la fac, temps libre à gogo, avec ma cop, nous nous sommes inscrites au cours de patinage artistique. Plus pour lui faire plaisir qu'autre chose d'ailleurs. Au bout de 6 mois passés à m'accrocher à la barrière et à me mettre régulièrement des pelles, j'ai compris que je ne serais jamais la reine du triple axel. Elle non plus d'ailleurs, et les beaux jours arrivant, on a jeté notre dévolu sur le footing autour du Lac - footing qui consistait à courir 500m, puis à se poser dans l'herbe pour faire le débrief du weekend. Sportives, je vous dis...
 
Mais alors, allez-vous me dire, quand on est venu le déclic ?
Paradoxalement, quand j'ai eu le moins de temps pour ça et que j'ai trouvé mon premier boulot. On m'appelle le mercredi pour commencer le lundi d'après, et le vendredi est férié. Le lendemain, je me rends donc en urgence à Dijon avec pour mission de trouver un appart' dans la journée. Et bien sûr, je n'ai pas trouvé, d'autant qu'on était en novembre, et que les étudiants n'avaient pas laissé grand chose sur le marché...J'atterris donc dans le seul endroit où il y a de la place : le Foyer de Jeunes Travailleuses. Un lieu un peu austère où on ne peut recevoir d'amis - et les personnes des sexe masculin sont même bannies ! Mon père n'a pas pu rentrer pour m'aider à emménager !

Bref il y a de quoi s'ennuyer sauf qu'au sous-sol, il y a une petite salle avec un vélo d'appart', des haltères, un lecteur DVD et des DVD de fitness pour travailler quand on le souhaite ! Je commence à y aller pour m'occuper, je crache mes poumons sur le DVD de Cindy Crawford, Le Grand Challenge (On ne se moque pas ! D'ailleurs, malgré ses 20 ans d'âge, ce DVD reste super - je l'ai acheté par la suite et je refais les exercices de temps à autre car ils sont vraiment complets. C'est un des meilleurs !) J'y passe de plus en plus de temps, et au boulot (une entreprise spécialisée...dans le sport), je vois les employées faire du vélo ou courir entre midi et deux. Je mets le doigt dans l'engrenage, et je me découvre une passion pour la course à pied, moi qui détestais cela...

Suivra le vélo, la natation, puis, suite logique l'inscription en club de triathlon. Sept ans ont passé depuis ma première séance avec Cindy :-) et le plaisir est toujours là. Comme quoi, si vous êtres allergique au sport, rien n'est perdu, il suffit parfois d'un déclic ou d'un concours de circonstances.

Sportivement vôtre !


Credit photo FreeDigitalPhotos.net.



 

4 commentaires

  1. Haha moi aussi j'ai jamais été vraiment sportive mais après avoir découvert Blogilates, tout a changé ! :)

    RépondreSupprimer
  2. bah moi je tente le badminton avec mon chéri : c'est le seul sport découvert à l'école et qui ne m'a pas dégoûtée...

    RépondreSupprimer
  3. Merci, je garde espoir qu'a moi aussi cela me fasse le même effet ! et que je puisse plus m'en passer =)

    RépondreSupprimer
  4. Je vais m'y remettre avec de la Zumba :)

    RépondreSupprimer