Rouge à lèvres : mode et histoire...

 Je suis tombée la semaine dernière sur cette article super intéressant : la place du maquillage, et plus précisément du rouge à lèvres, dans la société au cours des 100 dernières années. Alors, comment était perçu le rouge à lèvres dans les années 20 ? dans les années 50 ? Quelle était la "mode" de l'époque ? Petit voyage dans le temps plutôt instructif...
"La forme et la couleur des lèvres représentent depuis toujours un indicateur de l’humeur de l’époque ainsi qu‘un moyen d’expression de la féminité. Cela s’est appliqué aux 100 dernières années, et semble être parti pour durer. [...]
Que nous apportera l’avenir? "L’histoire est un éternel recommencement. Symbole de ralentissement et durabilité: un beige clair et des lèvres rebondies. Et pourtant, dans 10 ans, on assistera au retour des lèvres plus fines. Peut-être que le rouge reprendra ses droits, car il apporte de la proportion au visage et à la silhouette, sans doute un signal pour une ère de post-récession et de renouveau de la société.", explique Li Edelkoort, experte en tendances.

100 ans de make-up !


1920 Prohibition et rébellion
La séduction des "golden 20’s" s’exprime par une bouche mate en forme de cœur. Les femmes s’émancipent, sortent, boivent du whisky et dansent le charleston. Avec les films muets, l’accent sur les lèvres est évident: "Embrasse-moi" avec Clara Bow, Theda Bara, Mae Murray (surnommée "la fille aux lèvres piquées par une abeille"). Les lèvres sont peintes en noir et rouge grenat.


1930 Les temps de la Grande Dépressio
n
Les années 30 annoncent le retour de la sobriété: les lèvres retrouvent des contours droits, qui donnent un air sévère et strict. C’est le temps des privations et des économies. Greta Garbo et Marlene Dietrich sont les grandes idoles de l’époque car elles ont leurs idées bien à elles et sont indépendantes. Elles incarnent une femme d’acier, androgyne, mûre. La couleur des lèvres de l’époque est au rouge-brun légèrement soyeux et scintillant.


1940 Temps de guerre
L’arc de la bouche est dessiné de manière symétrique, pour un look qui inspire le courage et l’assurance dans ces temps de restriction. Les hommes sont à la guerre et les femmes prennent leur place à la maison. Hayworth, Joan Crawford, Bette Davis et Katherine Hepburn, autant de figures du grand écran qui incarnent cette force nouvelle. Le rouge à lèvres est instrumentalisé en élément de morale personnelle, il signale la puissance et masque la souffrance. Sa couleur? Un rouge fraise glossy.


1950 L’après-guerre
Le contour des lèvres va au-delà de la leur ligne naturelle et donne le ton pour une nouvelle ère. Un look plus féminin, plus séduisant qui met en valeur l’ambivalence des femmes. D’une part, elles luttent pour l’abandon des vieux schémas familiaux et pour plus d'indépendance, et d’autre part elles se désignent elles-mêmes comme des poupées (pin-up). Deux figures de l’époque incarnent cette contradiction: d’un côté l’über-féminine Marylin Monroe, de l’autre la froide et fragile Audrey Hepburn. Les rouges à lèvres sont des rouges ou roses pétants.


1960 Un penchant pour les extrêmes
La moue boudeuse est la bouche emblématique du look rebelle des 60’s hippies. Révolution sexuelle, progrès scientifique, Woodstock et le mouvement Flowerpower ont marqué l’époque. Twiggy: un style jeune et une allure plus mince que mince, Brigitte Bardot: une bouche pulpeuse…elles sont le symbole du refus de la beauté standardisée, de la société de consommation et de la norme. Le rouge à lèvres est toujours présent, mais se fait discret, quasi invisible. Les beiges nacre, le rose baby doll, l’argent et le blanc sont les couleurs dominantes.


1970 Disco!
Une bouche brillante, dont les contours sont marqués: c’est le look disco irisé des bouches des années 70. Saturday Night Fever, Studio 54, les chaussures à plateaux, Bhagwan, les porte-encens et les divas de la soul bariolées comme Gloria Gaynor ou Diana Ross en deviennent les grandes références. Les femmes goûtent à l’émancipation, font des études, vivent non-maritalement, en bref, elles cassent les conventions. Tout comme leur rouge à lèvres: il est visible, pourpre brillant, grenat.


1980 La décennie punk
La bouche est sombre, large, idéale pour représenter au mieux le look punk provocant des années 80. Les femmes sont lasses d’être considérées comme les objets sexuels des hommes, le mouvement punk est par conséquent le 1er mouvement "anti-beauté". Boy George le travesti chic, la mode Vivienne Westwood et Malcolm MacLaren revendiquent cette appartenance à une "tribu". La beauté doit choisir son clan. La chanteuse pop Madonna en est une égérie. Les rouges à lèvres sont sombres, voire noirs, avec parfois des impressions métalliques.


1990 L’individu est né
Des lèvres naturellement maquillées, un contour clean, parfois mat, parfois brillant illustrent le look individualiste des années 90. La société de loisirs, la téléphonie mobile, internet, tatouages et piercings, le hip hop, la techno et la mode du fitness sont les manifestations de cette nouvelle ère économique. La mode est sans cesse renouvelée, on s’autorise tout. Julia Roberts, Meg Ryan, Demi Moore et Britney Spears sont LES stars de l’époque. Le rouge à lèvres marron vit une seconde fois, mais toute la palette de couleurs est cette fois-ci également sollicitée.


2000 Le nouveau millénaire
"Cocooning", ou encore retour aux valeurs refuge, afin de passer dans le nouveau millénaire de façon sécurisante: la famille, les amis sont les piliers que l’on revendique. Une harmonie qui est également retranscrite sur les sourires: couleurs naturelles et sobres, les pastels, les tons doux, allant du beige au rose, en passant par l’abricot. On les appelle les "non-couleurs", symboles d’un retour au naturel, qui marque l’incertitude quant à l’avenir.

Rendez-vous dans 10 ans pour l’analyse des années 2010, les paris sont ouverts quant aux grandes influences sur nos rouges à lèvres…"

Texte et images: source beautypress.

Suivre Etaureliealors sur Facebook et Twitter
Ce post vous a plu? Vous aimerez aussi :

Test : Fuschia Audrey d'Agnès B
Manucure coucher de soleil

Aucun commentaire