Le Défi du Samedi : un kilomètre vertical

Un kilomètre vertical, késaco ? C'est une course d'un nouveau genre, et le défi sportif que je me suis fixée samedi dernier. Le principe ? C'est tout simple, parcourir mille mètres de dénivelé positif le plus vite possible. En gros, gravir le plus vite possible une montagne !
 
Ce type de course est apparu il y a deux-trois ans, et il y a aujourd'hui une quinzaine de courses en France, principalement dans les Alpes, ainsi que quelques unes en Suisse. Le parcours mesure entre deux (pour les plus durs) et six kilomètres de long.
 
C'est dur, mais on est récompensés par la beauté des paysages !
 
 
A dix heures du matin, nous sommes donc à Bourg d'Oisans, en bas de la montagne, échauffés, équipés (Camelbak + bâtons), le départ est donné. On commence par 500 m de pure course à pied que l'on fait en sprint, pas très bonne idée car je suis essoufflée dans les premiers mètres de la montée. Point de côté, jambes qui tirent, asphyxiée, c'est dur mais on s'accroche jusqu'au premier ravito qui est situé à 500m D+. Un petit verre d'eau fraiche et c'est reparti, le parcours est légèrement moins raide mais les lacets s'enchainent vite. On sort enfin de la forêt, je me fais une fausse joie car je crois l'arrivée proche, et non, c'est juste quelques mètres de plat (les premiers depuis le début) que l'on fait en courant. Encore une dernière montée, et l'arrivée est LA.
 
Trop contente de l'avoir fait, si un jour vous avez l'occasion de le faire, n'hésitez pas, c'est un chouette défi. La plupart des courses peuvent être faites en tant que marcheurs (et non coureurs), donc pas de chronomètres, pas de classement, juste du plaisir !
 
A bientôt,

Suivre Et Aurélie alors sur Facebook et Twitter 
Ce post vous a plu ? Vous aimerez aussi...
 
Dans mon sac de sport...
 
 
 

Aucun commentaire