22 commentaires

Photos de blog : jusqu’à quel point faut-il les retoucher ?

vendredi 27 février 2015

Une belle photo, ça donne en général envie de cliquer, et d’aller voir la suite de l’article.
Mais avez-vous remarqué à quel point certaines blogueuses retouchent leurs portraits jusqu’à devenir des femmes virtuelles : pas de pores, pas de poils, pas de plis, que dalle. Les yeux hyper brillants, le poil cheveu soyeux, bref la fille des magazines qui n’existe pas. 

Ces photos parfaites, elles me font rêver dans les magazines. Parce que quand j’achète un magazine, c’est ce que je recherche : du rêve, un peu d’évasion, de la perfection même si  - on n’est pas dupes hein – ces clichés ne reflètent pas la vraie vie.

Dans un blog, ça ne m’attire pas plus que ça. J’aime bien voir les gens tels qu’ils sont (puisque par essence, ce ne sont pas des top modèles, mais des personnes lamba). Ça ne me dérange pas qu’il y ait des taches de rousseur, une ride, bref, des petites imperfections ASSUMEES, qui peuvent même devenir de vrais atouts et donner du charme.




Je me souviens d’un article chez une blogueuse, avec des photos tellement parfaites que ça en était abusé : la fille n’avait quasiment plus de nez. Je lui avais fait remarqué, gentiment, qu’elle gagnerait à moins retoucher ses photos. Elle m’avait répondu que oh mon dieu, elle ne retouchait pas ses photos, ce sont les réglages de son appareil qui donnent ce rendu. Menteuse jusqu’au bout ?


Girl next door ou girl des magazines ?
Sur mon blog, les photos sont quasiment toutes retouchées, dans le sens où je reprends quasi systématiquement la luminosité (compliqué de faire des photos pas trop sombres avec ce temps !), parfois les contrastes, et je reviens en arrière si cela dénature trop la photo (par exemple, si je vous fais un swatch et que cela change la couleur du rouge à lèvres, je ne vois pas l’intérêt !). 
Sur les gros plans (d'oeil, par exemple), j’atténue parfois les taches de rousseur pour laisser la part belle au maquillage, et pas à ce qu’il y a autour. Il m’est arrivé par le passé de retoucher à mort (il en reste quelques vestiges sur le blog) et je n’en suis pas fière : je trouve ces photos complètement irréelles.


L’autre jour je me suis amusée à me transformer en page de magazine. Je suis partie d’une photo qui me plaisait bien, sur laquelle je ne me trouve pas trop moche : je ne porte pas une once de maquillage, sauf un peu de baume à lèvres.





Quelques clics de souris plus tard et la réalité est tout autre : voici (entre autres) sur quelles parties de mon visage j’ai joué. Je me trouve bien sûr bien mieux « après », mais cette fille, ce n’est pas moi. Et je n’ai pas l’air très vivante, hein ? J’ai posé la question au chéri qui a décrété que la photo était flippante. 





Ce n’est pas ce que j’ai envie de montrer sur le blog. Enlever une rougeur, ou un bouton, voire mettre un filtre Instagram de temps en temps comme sur ma photo de profil, OK. Tout reprendre et améliorer systématiquement, morceau par morceau, non. Je ne suis pas mannequin, je ne le serais jamais. Je le vis bien, merci.
J’ai un œil plus gros que l’autre, mes dents ne font pas toutes la même longueur, le maquillage modifie déjà mon apparence, alors pourquoi retoucher encore les photos par-dessus ? A quoi bon prétendre être quelqu’un que je ne suis pas ?

J’imagine que parmi vous les opinions seront partagées, sous le fameux article de la blogueuse sans nez, les commentaires étaient plus que dithyrambiques (qu'est-ce que tu es belle ! Comme tes photos sont jolies !) et je savais déjà que j'étais à contre-sens. Je vous avais d'ailleurs déjà posé la question lors d'un sondage et une grosse moitié m'avait dit qu'elles aimaient voir des photos retouchées, que ça leur donnait envie de consulter plus et plus longtemps le blog en question. La question étant : retouchées, jusqu'à quel point? 

N'hésitez pas à me donner votre opinion, vos arguments m'intéressent !

Article d'Aurélie, fille réelle.















Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
2 commentaires

Vacances, déplacements : S’entraîner quand on n'est pas chez soi...

jeudi 26 février 2015

Quand je pars en vacances, c’est toujours la même chose : je cherche fiévreusement sur Internet avant de partir où je vais bien pouvoir aller courir, et j’opte toujours pour un hôtel avec une salle de sport, au cas où.

Comme je prépare une course 90% de l’année, il est assez compliqué de tout stopper pour les vacances. Trois, quatre jours sans courir, OK, plus, c’est prendre le risque de perdre le rythme, voire de régresser, d’où la nécessité de garder un minimum d’activité.

Comment faire ?
1ère étape : trouver où courir.
- Google Maps est votre meilleur ami ! Je cherche les coins tous verts sur la carte (les parcs et forêts !) à proximité.
- Demandez aux locaux ou aux réceptionnistes : à Bordeaux, on m’a conseillé de courir sur les quais, bonne idée car je ne savais vraiment pas où aller seule, à six heures du mat’ , dans une ville que je ne connais pas, avant de commencer ma journée de boulot !
- Cet été au Canada, je suis tombée sur plusieurs sites pas mal, où les runners enregistrent leurs parcours. Cela me permet de repérer où courir, de ne pas avoir de mauvaises surprises sur le dénivelé, etc. Tapez "running + la ville" en général, on tombe dessus !
- Si votre destination n’a pas l’air propice à la course à pied, pensez à la salle de sport de l’hôtel, ça peut carrément dépanner !
- Adaptez vos runs à l'endroit où vous êtes. Il y a une belle côte à côté ? Séance de côtes ! Vous n'avez trouvé qu'un minuscule parc au milieu du bitume ? Ce sera du 30/30 !







Quand y aller ?
Malheureusement si vous ne voulez pas passer pour la rabat-joie qui préfère courir alors qu’il y a plein de trucs à visiter, il va falloir faire des concessions…D’expérience le mieux est d’y aller tôt le matin, quitte à grignoter son capital sommeil, après une journée de visites, il y a fort à parier que vous n’irez pas !




Quelles précautions prendre ?
Vous ne connaissez pas les lieux, vous êtes donc plus vulnérables. Prévenez quelqu'un de l'endroit où vous allez (au moins la direction), prenez votre portable, et une carte. Si c'est trop compliqué avec plein de petites rues, notez simplement les directions : courir jusqu'à tomber sur la rue xxx à droite, puis sur la rue xxx à gauche, plus facile à retenir !

Evitez de demander votre chemin et d'avoir l'air de chercher quelque chose...Soyez sûre de vous (ou faites tout comme ;-) !


 
Et si c’est vraiment pas possible ?
On remplace par une autre activité : une grande rando en famille, une séance de Nike Training Club dans sa chambre, de la natation ou de l’aquagym dans la mer ou à la piscine…C’est mieux que rien !

C’est toujours chouette d’arriver à combiner sport et vacances, j’ai de beaux souvenirs de runs à l’étranger : sur la caldeira de Santorin, à Canyon Park à Los Angeles (ça grimpe !), en pleine nature au Yosemite Park (un peu flippée de croiser un ours quand même ;-), au dernier étage d’une salle de sport avec une vue de folie sur Bangkok…Autant de petits souvenirs « en plus » à rajouter à mes souvenirs de vacances !

Quels sont vos trucs pour courir même en vacances ? Faites-moi rêver, dans quels paysages de folie avez-vous fait du sport ?

Credit photo : Photostock - FreeDigitalPhotos.net
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
10 commentaires

Trois baumes à lèvres bio au top !

mercredi 25 février 2015

On parle aujourd'hui de baume à lèvres bio ou naturels ! C'est un produit que je porte en permanence, j'adore m'en tartiner les lèvres été comme hiver, alors autant opter pour des formules pas trop cracras, non ? 

Je pensais au début vous faire un comparatif entre ces trois baumes à lèvres, et j'ai renoncé car ils sont somme toute assez similaires. Si vous aimez l'un deux, il y a de bonnes chances pour que vous aimiez les deux autres. En tout cas, moi, je les utilise avec le même plaisir. 

Faisons les présentations !




 
Le baume Dr Bronner au citron :
J'aime les produits du Dr Bronner (je vous ai déjà parlé de leur lait hydratant pour le corps coco-lavande), et ce petit stick ne déroge pas à la règle. 
Sa composition est plutôt irréprochable :
Huile de jojoba organique, huile d’avocat organique, cire d’abeille organique, huile de chanvre organique, huiles essentielles organiques, tocophérols naturels.

Sa texture est grasse, il glisse bien sur les lèvres, je le trouve vraiment agréable à utiliser. 


Le baume Badger à la mandarine
Toujours le packaging trop mignon avec le blaireau ! Les produits Badgers ont trouvé leur place dans ma salle de bain, et je raffole de leurs onguents (en particulier le baume pour les cuticules).
Ce baume est légèrement plus gras que le Dr Bronner, et sa composition tout aussi intéressante (et minimaliste !) :
Huile d'olive extra vierge*, cire d'abeille*, huile de ricin*,  et un trait de pures huiles essentielles.
 
Le parfum de mandarine est très présent, prenez un autre parfum si les agrumes ne vous tentent pas trop.... 






Le baume à lèvres à la grenade de Burt's Bees :
Celui-ci n'est pas bio, mais 100% naturel. Il est un peu moins gras que les deux précédents, et donc peut-être un chouia moins protecteur / réparateur. Il contient d'ailleurs plus d'ingrédients que ses petits copains :
Helianthus annuus (tournseol) seed oil, cera alba (beeswax, cire d'abeille), cocos nucifera (noix de coco) oil, ricinus communis (ricin) seed oil, lanolin, arôme, punica granatum (grenade) oil, tocopherol, rosmarinus officinalis (romarin) leaf extract, glycine soja (soja) oil, canola oil (huile de colza), carmine, benzyl salicylate, cinnamal, citral, eugenol, geraniol, hydroxycitronellal, limonene, linalool 

C'est un baume que j'aime utiliser, ne serait-ce que parce que son parfum est plus recherché ! Et si vous vous posez la question, il est bien transparent à l'application. 

 
Ces produits sont équivalents en terme de prix (environ 3-4€) chez Bazar Bio ou Ecco Verde, et sont disponibles en plusieurs parfums. Il ne vous reste plus qu'à faire votre choix ;-)


PS : si comme moi vous aimez les produits bios, sachez que toutes les revues de produits bio sur le blog sont désormais regroupées sous le libellé Bio c'est mieux. Plus simple pour les retrouver ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
2 commentaires

Instagramme-moi # 18

mardi 24 février 2015

Le retour du post en images !



Les soldes...Ça semble déjà super loin !



Adoptés : les pinceaux Real Techniques !



Essais make-up !


1,2,3 fitness !



Grenoble is so nice




Ma soupe de carottes, c'est la meilleure !



Manucure goutte à goute !



Pink Valentine's Day !


Dégustation de thé dans les règles de l'art...





Plus de photos sur mon Instagram !









Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
6 commentaires

Cheveux : Le mascara anti-frizz K pour Karité : pas si gadget que ça !

lundi 23 février 2015

Ma Boîte à Beauté a glissé il y a quelques temps dans sa box un produit bien étrange : le mascara pour les cheveux Anti-Frizz de K pour Karité. Perso, je ne savais même pas que cela existait ! Ce mascara incolore (il n’est pas fait pour colorer les cheveux, même si la marque en propose aussi des colorés ;-) nous promet de dompter mèches rebelles et frisottis, sans les graisser.

Ce qui m’intéresse au plus point puisque je galère avec mes frisottis, mes petits cheveux sur le dessus de la tête, et mes mèches rebelles qui partent dans tous les sens, me donnant toujours cet air de folledingue pas coiffée.





Le mascara
Il est présenté comme un mascara classique, une brosse dans un tube semi-transparent. La brosse glisse bien dans les cheveux (j’avais un peu peur qu’elle les emmêle, ce n’est pas le cas !) et c’est tant mieux, puisque la marque conseille de la passer de la racine jusqu’aux pointes.

Le test
Le produit est super facile à appliquer. Il se répartit bien sur la mèche que vous avez choisie de mater, au début bien sûr elle est un peu « humide », mais tout cela sèche rapidement, et sans laisser d’effet gras ou cartonné. J’en suis d’ailleurs un peu surprise !





Le résultat
J’ai trouvé que cela fonctionnait bien sur les frisottis du dessus de la tête : ceux qui sont en général impossible à dompter avec de la laque ou du gel. Je dirais que le mascara dompte environ 70-80% de ces petits cheveux, pas parfait, mais quand même pas mal car le reste de la chevelure n’est pas alourdi.

Pour les grandes mèches rebelles, le résultat est moins flagrant : elles sont un peu matées, mais je n’ai pas réussi à les remettre complètement en place. Peut-être parce que j’ai désormais les cheveux assez longs, et donc des mèches plus lourdes.

Au final…
Je suis bien contente d’avoir découvert ce produit. Il s’applique en un tour de main et permet d’avoir une coiffure plus nette. Particulièrement bien adapté pour les petits cheveux sur le dessus du crâne, je suis un peu moins convaincue par son efficacité sur les longueurs. Un produit à découvrir, et qui reste accessible (12,90€ sur l’e-shop de K pour Karité, il y a -30% en ce moment).




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
8 commentaires

Quand noir + rose donne de l'or

vendredi 20 février 2015

Il y a parfois en maquillage des alchimies un peu étranges. Le maquillage que je vous présente aujourd'hui n'est pas un tuto (vous allez voir, c'est tout simple), mais un heureux résultat du hasard qui vaut la peine d'être mentionné !

Vous le savez, j'utilise mon blush Hot Mama de The Balm également en fard à paupières. Je vous ai d'ailleurs déjà parlé de ce chouette fard à joues et de ses différentes utilisations dans un précédent article.

L'autre jour, j'ai voulu placer en dessous du crayon noir, dans l'espoir de le faire ressortir - il reste malgré tout assez discret, et cette technique marche en général plutôt bien pour accentuer des fards peu pigmentés. J'ai donc crayonné ma paupière avec crayon noir à smokey, j'ai appliqué dessus le Hot Mama, et là surprise, le rose disparait quasiment pour laisser place à un doré / cuivré aux milles reflets !




Bien sûr, on peut jouer sur l'intensité des couleurs : crayonner de noir à mort, et tapoter plusieurs fois le fard sans l'étirer pour avoir un résultat bien prononcé comme sur ma main.
Ou bien y aller moins franco : estomper le crayon noir avec le doigt, et bien étirer le Hot Mama pour blender le tout : on obtient alors un genre de smokey comme ci-dessous, qui met bien en valeur l'iris. Si un jour on m'avait dit que je ferais un smokey avec un blush rose...




Comme vous le voyez, on part quand même de loin à la base ;-)




Le Hot Mama n'a pas fini de me surprendre, peut-être lui découvrirai-je d'autres talents au fur et à mesure. En tout cas, ce maquillage est ultra rapide, ultra facile (à faire et à porter), et je suis sûre qu'on vous demandera la marque de votre ombre à paupières ;-)

Vous avez déjà été surprise de cette façon par des produits ? Vous connaissez d'autres utilisations du Hot Mama ?





Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
8 commentaires

J'ai testé le vernis semi-permanent au bar à ongles by V !

jeudi 19 février 2015

La semaine dernière, j'ai tenté une nouvelle expérience ongulaire : le vernis semi-permanent. Un nailbar, le Bar à Ongles by V, vient d'ouvrir au Centre Commercial de la Toison d'Or à Dijon, c'était l'occasion de se lancer ! Il faut dire que la perspective d'avoir des ongles nickel pendant 2 à 3 semaines est alléchante :-)

Peut-être connaissez-vous le concept du Bar à Ongles by V : il s'agit d'une franchise, déjà implantée à Nice, Anglet et en région parisienne. On y propose des poses de vernis simple (6€ à Dijon), de French (9€), de vernis semi-permanent (28€), de faux ongles, des manucures...Le bar travaille avec les marques OPI et Essie en vernis classique et Shellac en vernis semi-permanent.





Arrivée au nail bar, un peu de monde, je patiente en essayant de choisir une couleur (un peu compliqué car d'une part, il y a un choix de fou, et d'autre part, je ne veux pas me tromper car c'est le vernis qui m'accompagnera pendant deux semaines). Je me dis qu'il serait plus simple d'opter pour un nude, et puis la girly attitude l'emporte : je veux du rose ! J'opte pour un rose vif foncé, et quand je vois le résultat, je me dis que je ne me suis pas trompée :-)

Petite suggestion à la team du nailbar : quelques magazines sur un coin de comptoir pour patienter !





C'est mon tour ! C'est Emmanuelle qui va s'occuper de moi et répondre à toutes mes questions.
Première étape : désinfection des mains, puis limage, pose de la base, première couche, deuxième couche, et top coat.




Pendant qu'Emmanuelle me fait une main, l'autre passe dans la machine UV pour fixer le vernis. J'avais un peu peur de ces machines à UV mais je m'étais renseignée avant : d'une part leur puissance n'a rien à voir avec celles pour bronzer, d'autre part, les mains restent vraiment peu de temps dedans (environ 2 minutes à chaque fois).







30 minutes plus tard, c'est terminé. Je suis super contente du résultat : j'adore la couleur, c'est super lumineux, la brillance est folle : je n'ai jamais obtenu ça avec mes vernis à la maison.

Le vernis semi-permanent a tendance à lisser l'ongle : les petites stries, ou le manque d'uniformité lié au dédoublement disparaissent pour un résultat nickel.

En partant, j'avais tendance à faire attention en mettant mon manteau, en prenant mon sac, pour ne pas écailler le vernis. Mauvais réflexe : au bout de 30 minutes, le vernis est complètement figé, il ne marque pas, il ne s'écaille pas, on peut faire tout ce qu'on veut. C'est bien sûr le gros avantage : pouvoir faire la vaisselle, nager, faire toutes les petits taches du quotidien sans se soucier de la tenue du vernis. Un vrai gain de temps et d'énergie quand on veut garder des mains nickels sans trop d'effort !




Je crois que c'est assez clair : je suis enchantée par ma manucure, qui est une super solution si vous avez un mariage, une soirée, si vous partez en vacances et que vous ne voulez pas vous soucier de vos ongles. Je mets un petit bémol toutefois : à l'heure où je vous parle, il est toujours posé. J'attends donc de voir comment se passe la dépose, et si mes ongles ne sont trop abîmés en dessous pour émettre un avis définitif ;-)

Le prix reste assez élevé, mais quand je vois le résultat, je me dis que c'est un petit plaisir que je vais m'offrir de temps en temps ;-)



Qui a testé le vernis semi-permanent ? Tentées ou pas ?

*****************

Mise à jour du 11.03.2015
La dépose !
J'ai porté mon vernis semi-permanent pendant 15 jours, sans le moindre éclat. J'ai hésité à pousser encore une semaine de plus, mais j'ai profité de mon passage à la Toison pour le faire enlever dans les règles de l'art...Tant qu'à faire, et pour une première, ça me semblait plus sûr !

On nous pose sur les ongles des petits carrés imprégnés de dissolvant sans acétone, et on enveloppe le bout des doigts dans du papier alu. Cinq minutes plus tard, on retire le tout et on gratte le vernis (qui s'en va sans difficultés) avec un bâtonnet.

La bonne surprise c'est que mes ongles ont plutôt l'air en bon état - pas dédoublés, alors que c'est le cas d'habitude - je déplore juste 2-3 petites stries. Avec tout ce qu'on entend dire, je pensais que ce serait bien pire !

C'est donc une expérience que je réitérerais volontiers!







Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
14 commentaires

Ma 1ère Sephora Box !

mardi 17 février 2015

Ce weekend, j’ai reçu ma première Sephora Box ! Vous savez, cette box concoctée par Sephora 3 à 4 fois par an, offerte dès 80€ d’achat en ligne, et généralement sold out en quelques heures…Jusqu’à présent je n’avais jamais craqué, d’une part parce que je n’aime pas acheter dans la précipitation (on ne sait jamais quand elle va être disponible), et d’autre part parce que je préfère acheter en magasin et voir physiquement le produit (quand je me suis connectée, j’ai vu que ma dernière commande remontait à…2009. Aheum...)



Là, c’était différent, car je lorgne sur le Curl Secret de Babyliss depuis quelques temps (je vous en ai parlé sur ma dernière wishlist), et j’avais repéré quelques jours plus tôt qu’il était à « seulement » 90€ sur le site de Sephora. Disons que l’arrivée de la Sephora Box trois jours plus tard a été l’élément déclencheur de ma commande ;-)

Trois jours plus tard, la voilà ! J’avais bien sûr regardé le contenu avant de commander, pour être sûre que ce ne serait pas du gâchis, mais assez brièvement, sans tout mémoriser, parce que j’aime la découverte quand même.


On trouve dans cette boîte pas mal de produits que je vais utiliser, le tout était sur le thème (forcément) de la Saint Valentin :

- Le pshiit Magique de Garancia : un format correct (30ml), une marque que je voulais découvrir, ça me va bien !

- Le baume à lèvres Kiss Me, ce petit baume tout rond qu’on a vu un peu partout récemment : cela tombe aussi très bien parce que j’ai failli me l’acheter à sa sortie. En plus la couleur (Candy Apple) est celle que je préférais. Cool !

- Un mini Lip Infusion, de Sephora : bien contente de le découvrir. La taille n’est pas folichonne, mais suffisante pour se faire une idée.

- Des perles de bain en forme de petits cœurs, toujours de Sephora : ils sont mignons tout plein, nickel pour la Saint Valentin.

- La crème XYY de Dr Brandt : elle ne me faisait pas particulièrement envie mais j’apprécie le format suffisamment grand (15ml) pour plusieurs applications. Elle m’accompagnera en voyage !

- Un mini crayon liner d’Urban Decay : la taille est correcte, la couleur est classique (un gris smokey), ça me va !

- Un fond de teint Pro Finish Make Up for Ever : c’est une marque que j’aime bien, je suis fidèle à leur anti-cernes, peut-être le deviendrai-je aussi de ce produit !

- Le gel super nettoyant chauffant de Sephora : je vais l’utiliser, ou au moins le tester car il m'intrigue !

 

Et puis il y a d’autres produits qui ne m’ont pas franchement plu :

- Le mini Dr Feelgood de Benefit : à la base, j’étais enchantée car c’est un produit que j’ai déjà eu en full size et je voulais la racheter. En réalité, le pot est minuscule, je ne vois même pas comment je vais glisser la mini éponge là-dedans pour récupérer le baume. Un peu limite !



 
- Les échantillons de parfum : c’est un produit que je n’aime pas recevoir dans des box. Il y a 9 chances sur 10 pour que la fragrance ne me plaise pas, et en plus, si on demande gentiment en parfumerie, on en récupère gratuitement.

- Des menottes en tissus : hello, 50 Shades of Grey. L’idée n’est pas stupide pour la St Valentin, mais c’est assez cheap et le tissu est rêche. Bof.

- Le mini mascara Better than Sex de Too Faced : il me laisse indifférente car c’est celui que j’utilise en ce moment, donc c’est loin d’être une découverte. J’aurai préféré le Better than False Lashes !

J’en profite pour caser un petit coup de gueule sur les échantillons : Sephora propose de les choisir, sauf que Sephora n’envoie pas ceux qui sont choisis ! J’avais soigneusement évité les miniatures de parfums et je m’attendais à recevoir mon Primer Potion et un deuxième échantillon Garancia (c'est d'ailleurs ce qui est écrit dans ma confirmation de commande), j’ai eu deux échantillons de parfum à la place. On ne se fiche pas un peu de nous ?


 

La Sephora Box, expérience à renouveler ?
Il y a pour moi pas mal de découvertes dans cette box, donc j’en suis globalement satisfaite ! Après il ne faut pas oublier que bien qu'elle soit "offerte dès 80€ d'achat", ce n’est pas vraiment un cadeau, quelque part, on la paye.
Au moment d’entrer mon code de réduction, (on ne peut en mettre qu’un), j’ai choisi de mettre celui de la box, mais j’aurai pu mettre celui des 20%, soit une économie de 18€ sur mon achat. Donc quelque part cette box m’a « coûté » 18€.
C’est un bon plan si vous avez déjà un panier tout fait, ou si vous savez exactement ce que vous voulez, un peu moins si vous dépensez 80€ un peu au hasard juste pour l’avoir ;-)

Adeptes ou pas des Sephora Box ?  Qui dépense 80€ juste pour l'avoir ? ;-)










Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
12 commentaires

Flower Power, la palette seventies de Boho Green !

lundi 16 février 2015

Aujourd'hui, on parle maquillage bio et palette avec la Flower Power de Boho Green, que j'ai reçue lors de mon swap avec Les Jolis Slims. Si vous avez déjà vu cette palette sur le blog, (ou si vous vous demandez pourquoi un fard est un peu...bizarre), c'est parce qu'elle est arrivée cassée chez moi. J'ai donc réparé le fard à paupières cassé pour redonner à cette palette ses lettres de noblesse !

Je trouve le packaging vraiment mignon, c'est coloré, c'est vivant, à l'image de ce qui se trouve à l'intérieur. Le boîtier est en carton rigide, n'ayez crainte : ça ne bouge pas d'un poil. 

On trouve à l'intérieur dix fards dans des tons très variés : du jaune, orangé, au bleu en passant par le vert, il y en a pour tous les goûts et pour tous les iris. 




Qu'en est-il de l'application ? Le point faible des fards bio, c'est souvent leur manque de pigmentation ou la difficulté à les travailler pour un make-up très nuancé, ce qui est dû à leur texture différente (comme ici avec la palette Enchanted de Lily Lolo). 

Ici les fards sont plutôt bien pigmentés, mais je les trouve effectivement un peu compliqués à bien mélanger dès qu'on en superpose deux. C'est faisable, mais il faut prendre un peu plus de temps pour bien les travailler, et avoir les pinceaux adaptés. 

Voici les swatchs (qui font envie, non ?)












Le vrai point faible de cette palette, pour moi c'est la tenue des fards : ils ont tendance à s'affadir avec les heures. 

Je vous donne un exemple : j'ai appliqué ce matin le bleu clair sur la paupière mobile, et le bleu azur en coin externe et dans le creux (je n'ai pas pris de photos donc je vous explique :-) : à midi, il n'y avait plus que le bleu ciel, un peu pâli, comme si je n'avais jamais appliqué le bleu foncé. 




Du coup, est-ce que je conseillerais cette palette ? Oui, si vous aimez vous maquiller de façon basique, en n'utilisant qu'une couleur. Il y a pas mal de teintes "nudes" ou "neutres" (comme le marron, le beige, le pêche) qui permettent de réhausser un peu le regard avec naturel. 
Non, si vous êtes la pro des make-ups compliqués et la reine des mélanges de couleurs, ou si vous voulez un maquillage très accentué (pour une soirée par exemple).

Tentées ou pas par cette palette ? Vous aimez la marque Boho Green ?











Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
8 commentaires

Jus d'hiver : mes parfums préférés

vendredi 13 février 2015

On parle peu de parfums sur le blog, pourtant c'est un produit que j'adore et que je porte quotidiennement. Si je l'oublie, j'ai vraiment l'impression qu'il me manque quelque chose !

En général, ce sont toujours les mêmes notes qui m'attirent : le jasmin, la rose, la vanille, les fruits exotiques...J'aime les senteurs fruitées et florales, et je déteste tout ce qui est lourd, corsé (Shalimar n'aura jamais aucune chance avec moi).

Si vous aimez comme moi ces arômes, il y a fort à parier que ces jus vous plairont aussi !

Et avant de commencer, je précise que le titre fait référence au fait que je porte ces parfums en ce moment - en hiver donc. Je ne fais pas toujours de distinction entre les saisons, et comme ces parfums sont légers, la plupart sont aussi parfaits pour l'été :-)

L'Eau Couture, Elie Saab
Je le voulais depuis longtemps, le Papa Noël m'a exaucée ! On y trouve des notes de Bergamote, Magnolia, Fleur d'Oranger, Amande et Vanille.



Mademoiselle Ricci, Nina Ricci :
Le parfum rose, du packaging aux ingrédients : Eglantine, Rose Centifolia, Laurier Rose et Poivre Rose 

Trésor Midnight Rose de Lancôme : 
Celui-ci, c'est mon cadeau de Noël de l'année dernière ;-). 
On est sur des notes de Rose, qui est la signature olfactive des parfums Trésor.




Laugh with Me Leelee de Benefit : 
Je l'ai eu dans un coffret Benefit, que je n'avais pas acheté pour lui spécifiquement ! C'est un parfum plus fort, cassis, melon, agrumes en notes de tête,  violette noire, lys, jasmin en note de coeur, et bois blond, ambre, santal en note de fond. Pour le coup, c'est un parfum que je ne porte pas l'été, et que je vaporise avec parcimonie.



Amor Amor de Cacharel : 
Le parfum de mes années lycée / fac, que j'ai décidé de racheter en coffre car il bénéficiait d'une belle réduction ! C'est celui qui tient le mieux, pas besoin d'en mettre des tonnes. Ses notes ? Mandarine, cassis, jasmin, abricot, pêche, mûre et...patchouli. (Mais promis, on ne le sent pas)




Est-ce que vous connaissez ces parfums ? D'autres senteurs à me conseiller ? 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
14 commentaires

Test d'un mascara prétentieux : le Better than Sex de Too Faced

jeudi 12 février 2015

Aujourd’hui rencontre avec un mascara qui n’a pas froid aux yeux : le Better than Sex de Too Faced ! J’ai mis la main dessus cet été aux Etats-Unis (vous commencez à connaître le refrain : pas de Too Faced à Dijon ;-) et je l’utilise régulièrement depuis cet hiver.



Le packaging
Le mascara en lui-même est lourd, bien mastoc. Je ne suis pas particulièrement fan de ce tube métallique rose brillant, je trouve cela un peu tape-à-l’œil, moyennement classe. Mais bon ça n’engage que moi.

La brosse est plutôt du genre…bizarroïde. Un genre de brosse hélicoïdale (allez je sors ma science), avec une longueur variable selon les endroits. La prise en main n’est pas difficile par contre, elle se manie facilement.



 

Le mascara dépose pas mal de matière : je vous recommande de poser votre deuxième couche assez vite si vous ne voulez pas faire des maxi pâtés. C’est au démaquillage toutefois que j’ai trouvé le côté pâté plus embêtant : le mascara se détache par paquets, j’ai utilisé pas mal de cotons pour tout enlever (plus que d’habitude).



J’ai trouvé le Better than Sex très bien côté longueur (mes cils sont vraiment étirés) et correct côté volume : mes cils semblent un peu plus fournis. C’est un bon mascara, avec un effet bien visible, mais je l'ai trouvé un peu galère à enlever, et je n’ai pas de coup de cœur plus que cela. Peut-être parce qu’avec un nom pareil, il avait mis la barre très haute ;-)

Qui connaît ce mascara ? Indispensable selon vous ou pas ?


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
31 commentaires

Tu peux te brosser, Martine.

mardi 10 février 2015

Petit article semi-humoristique, semi-blasé quand même. Je pense que je n’ai pas dû comprendre ce qu’était la blogosphère. Moi je croyais qu’on était là pour échanger, se rencontrer (virtuellement), débattre (en toute sympathie) ? Eh bien non, ma p’tite dame. Ou plutôt, pas toujours, parce qu’on ne va pas mettre tout le monde dans le même sac non plus.

De plus en plus, j’ai l’impression qu’il y a des « groupes » sur la blogosphère. C’est normal, comme dans la vraie vie, on se retrouve par affinités, parce qu’on a les mêmes envies ou la même façon de voir les choses.

Ce qui gêne plus, c’est que j’ai l’impression que certains groupes sont (très) fermés.




Je vous donne un exemple : j’ai commenté récemment sur le blog d’une blogueuse assez connue que j’aime beaucoup, et sur plusieurs articles. Elle a répondu aux commentaires de ses « copines » j’imagine, mais pas à moi, ni à une poignée d’autres lectrices qui ne devaient pas présenter d’intérêt à ses yeux (j’imagine toujours).

Autre exemple, les communautés Facebook pour regrouper les blogueuses qui ont les mêmes centres d'intérêt. J’ai demandé quoi, 4 – 5 fois à être intégrée à un groupe sportif, (d’autant que la demoiselle en parlait à chacun de ses posts : rejoignez-moi ! rejoignez-moi !), j’ai relancé, relancé, je n’ai jamais reçu l’invitation, que dis-je le précieux sésame me permettant de rejoindre ce groupe, je n’y ai jamais été intégrée. Bon finalement, si on fait de la ségrégation à l’entrée, c’est peut-être que je ne perds pas grand-chose en restant dans mon coin ;-)

Il y a aussi le cas de celle qui ne répond jamais aux commentaires…et qui le dit sur ses réseaux : désolée, j’ai vraiment pas le temps de vous répondre, blablabla… bon au moins on est prévenues. Et je conçois tout à fait qu’on n’ait pas le temps – de façon ponctuelle ou récurrente – de répondre aux commentaires (hello ! je suis souvent la première concernée même si je fais le max :-), et qu’on se concentre sur l’écriture des articles. Chacun gère comme il peut / veut. Ce qui me gêne plus, c’est quand dans le même temps la même personne commente allègrement sur des blogs plus connus que le sien (en gros les 4-5 blogs rois que tout le monde connait) : donc pas le temps de penser à ses lectrices, mais le temps de se faire mousser auprès de plus grands que soi, oui.

Et c’est dommage. Je dois être susceptible, mais j’ai l’impression que certaines font leurs choix parmi leurs lectrices : toi je t’aime bien, je vais te répondre, toi je sais pas qui tu es, j’ai pas le temps.

Par contre, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ces mêmes personnes qui n’ont pas le temps ne perdent pas le nord. Quand on leur pose une question du type : j’adore ton pull, quelle taille tu me conseilles ? et que le blog clignote de liens affiliés, en général, on est renseignée dans la minute. Des fois qu’on générerait une vente.


Bon finalement je crois que cet article est plus blasé qu’humoristique, hein. Mais j'avais envie de le dire. Comme je le disais au début de l'article, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac, certaines blogueuses - grandes ou petites - sont irréprochables avec leurs lectrices. 

Est-ce que vous aussi vous avez remarqué ces groupes, est-ce que vous êtes frustrées de ne pas plus dialoguer avec les blogueuses que vous aimez ? Est-ce que, comme moi, vous avez complètement renoncé à commenter sur certains blogs parce que vous savez que vous n’aurez pas de réponses ? Je suis curieuse d’avoir votre ressenti. 


Ps : si certaines sont trop jeunes pour connaître la pub qui a donné son titre à l'article, cliquez ici c'est kitsch à souhait ;-)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...